Agnès Olive (promo 1) à l’initiative de “Marseille boycotte le Qatar”
Publié le 25 October 2022

Fondatrice du média Marseille Vert – un média green, doublé d’une offre de coffrets artisanaux – Agnès Olive est à l’initiative du groupe “Marseille Boycotte le Qatar !”. Pour cette Sister, pas question d’accepter la prochaine Coupe du monde. Cette “coupe de la honte”, comme ce groupe la nomme, est une catastrophe écologique doublée d’un drame humain. Alors que trop peu de voix se lèvent contre cette compétition sportive, Agnès a le courage de prendre la parole, y compris dans les médias, avec cette initiative remarquable. Un très bel exemple de leadership environnemental expliqué en trois questions-réponses…

La coupe du monde de football va débuter dans quelques semaines et beaucoup de citoyen·nes sont prêt·es à boycotter cet événement. A Marseille, tu as lancé le groupe militant “Marseille boycotte le Qatar”, tu peux nous en dire plus ? 

J’ai d’abord été horrifiée par la catastrophe écologique de cette coupe du monde. Des stades climatisés et complètement ouverts dans la chaleur du désert pour maintenir des températures autour de 25 degrés quand il peut faire 40 degrés autour, c’est une pure folie environnementale dans le pays le plus pollueur du monde. Puis quand je m’y suis davantage intéressée j’ai découvert l’horreur humaine aussi avec un bilan humain estimé à plusieurs milliers de morts. Nous avons donc créé avec Benoît Magro un groupe sur Facebook « Marseille boycotte le Qatar » ! C’était bien de m’associer à quelqu’un qui aime beaucoup le foot car de mon côté j’y suis moins sensible. C’est important que les « footeux » soient représentés dans ce genre de groupe. Nous avons décidé d’organiser des rencontres les soirs de matchs de l’équipe de France, des rencontres festives et joyeuses – sur plage ou au parc – pour manifester notre désaccord avec ce monde du foot business et sans éthique. 

 

Pour toi, cette initiative est-elle l’illustration du leadership environnemental ? Quel lien fais-tu avec le programme Earthship Sisters ? 

Oui je considère que c’est du leadership environnemental dans la mesure où “je prends les choses en main” et je pousse d’autres citoyen·nes à agir. C’est cette philosophie qu’on nous a transmis lors de mon passage dans le programme Earthship Sisters. 

Enquête de perception

Je décide de ne plus subir les décisions des autres même si j’ai conscience que je ne vais pas empêcher cette Coupe du monde d’avoir lieu. Je veux donner mon avis et fédérer d’autres personnes à Marseille qui souhaitent également manifester leur désaccord ! Nous existons et nous avons quand même du pouvoir, la preuve que le mouvement de boycottage se développe dans le monde entier et cela fait quand même bouger les lignes.

Peux-tu nous parler de Marseille vert, le projet que tu as porté quand tu étais dans le programme Earthship Sisters ? Quelles sont tes actualités ? 

En ce qui concerne Marseille Vert, c’est un média en ligne de plus en plus suivi qui accompagne la transition écologique à Marseille. La ligne éditoriale est positive est ça aussi ça pousse les citoyen·nes à agir. Sur le plan économique je développe mes Box artisanales, bio, locales et zéro déchet avec une offre de plus en plus variée de tarifs (19, 39 ou 59 euros) et de contenu selon les occasions (anniversaire, fête, Noël, naissance, cérémonie…). Les Box sont de plus en plus « personnalisées » pour qui reçoit un cadeau unique et totalement écolo. Bref, mon implication sur le territoire est au cœur de toutes mes actualités ! 

 

Pour aller plus loin :

Pour adhérer au collectif il suffit de rejoindre sur le groupe Facebook « Marseille boycotte le Qatar » ou d’envoyer un mail avec votre prénom et votre nom. 


En savoir plus sur le programme des Sisters – ici
Céline Pagès (promo 2) : une expo pour sensibiliser contre les décharges sauvages – ici
Lorène Mouchet (promo 2) : des abeilles pour former des personnes incarcérées – ici 

DERNIERS ARTICLES

Au lycée d’Aix, de nouveaux leaders environnementaux !

Au lycée d’Aix, de nouveaux leaders environnementaux !

Une cinquantaine de lycéen·nes de seconde et première ont imaginé plusieurs actions en faveur de l’environnement. Des actions simples mais qui ont un réel impact dans la vie de leur établissement scolaire. Ces idées font suite à une intervention d’Earthship Sisters basée sur 2 axes principaux : la mise en place d’ateliers sur le leadership environnemental et le partage de connaissances sur le dérèglement climatique.

read more

Abonnez-vous

Inscrivez-vous et recevez chaque mois des infos ciblées, authentiques et engagées sur le mouvement Earthship Sisters.

Faites connaître la News sur les réseaux sociaux !